Dépendance de la cocaïne

 

Durant de nombreuses années, on a estimé d'une manière générale que la cocaïne était moins dangereuse que d'autres drogues et on a associait son image à la réussite sociale. Cependant, il s'agit d'une substance les plus addictives et les plus génératrices de psychopathologies: hallucinations, idées paranoïaques, irritabilité, dépressions, problèmes sexuels ... C'est la drogue illégale qui dernièrement suscite le plus de demandes de traitement. Il est fréquent que beaucoup de personnes  dépendantes ne reconnaissent être devenues "accro" que quelques années après avoir commencé à en consommer. 

La cocaïne implique beaucoup d'anomalies du comportement (dépenses d'argent excessives, conduites sexuelles désordonnés, agressivité, troubles du sommeil, etc.) qui affectent pratiquement tous les domaines de la vie de l'individu. Le principal problème de l'addiction à la  cocaïne est qu'elle semble être au début une substance contrôlable dans la mesure où sa consommation n'est qu'occasionnelle (une fois par semaine, lors d'une fête, etc.), que la personne s'en remet rapidement et qu'il n'en reste pas de séquelles. Mais, si la consommation est réitérée, de nombreux consommateurs perdent le contrôle et augmentent assez rapidement la fréquence et les quantités de la substance ingérée.