L'alcool est une substance qui déprime, c'est-à-dire qu'elle ralentit progressivement les fonctions cérébrales et sensorielles même si dans un premier temps, elle résulte excitante et produit de l'euphorie ainsi qu'une desinhibition comportementale.

Dépendance de l'alcool: consommation excessive d'alcool, nocive pour la santé physique et mentale. Il en existe trois formes:

(1) consommation continue d'une grande quantité d'alcool

(2) consommation excessive exclusivement le week-end ou lorsqu'elle est susceptible de ne pas altérer le bon fonctionnement laboral

(3) états d'ivresse (durant plusieurs jours ou semaines) intercalés de longues périodes de sobriété.

Kaplan i Sadock, Psiquiatria Clínica, 2a edition, Ed. Waverly Hispànica

La quantité d'alcool et le nombre de boissons ingérées est très variable. Pour cette raison, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a établi que l'Unité de Boisson Standard (UBS) est de 10g d'alcool. L'OMS estime que le niveau de consommation d'alcool à haut risque est de 60g pour les hommes et de 40 g pour les femmes.

WHO. International Guide For Monitoring Alcohol Consumption and Related Harm, 2000. Pàg. 54.2. Center for Alcohol Policies (ICAP). ICAP report 14, desembre 2013

 

Graphique extrait ​de lundbeck.com, 2014

Dernièrement, nous pouvons observer de nouvelles formes de consommation d'alcool qui n'étaient pas habituelles dans notre environnement: consommation d'alcool dur sur des périodes de temps très courtes, généralement le week-end. C'est la première cause de consultation aux services d'urgence chez les jeunes.