À Mas Ferriol, nous croyons que la consommation de drogues et d'alcool est le symptôme et l'expression de conflits personnels. C'est pour cette raison que nous traitons les problèmes en relation à l'addiction d'une manière individualisée et sous différentes perspectives biopsychosociales.

Traitements physiques de désintoxication de drogues (dans les cas nécessaires) rendant la réussite de l'abstinence plus confortable et plus sûr.

Réadaptation physique avec un accent particulier sur la solution ou l'amélioration des troubles du sommeil ainsi que sur le contrôle de l'anxiété et la stabilisation de l'état d'âme.

Rétablissement psychologique afin de comprendre les enjeux et d'élaborer des stratégies pratiques de changement.

Préparation d'un plan réaliste de retour à la normale moyennant l'élaboration d'un protocole de suivi.

 

La dépendance, c'est la perte du contrôle de la consommation d'une substance qui est devenue indispensable à l'individu pour faire face à ses problèmes personnels, celui-ci passédant comme caractéristique, celle d'une sensibilité accusée.

Ce profil est celui d'une personne vivant avec les émotions avec une grande intensité et prenant d'une manière habituelle des substances afin de cacher les problèmes auxquels elle ne sait pas faire face autrement.

On parle de dépendance lorsque la substance psychoactive est dotée d'une fonction spécifique qui n'est pas celle du plaisir mais du soulagement de la douleur, du malaise physique, de l'angoisse vitale, d'affronter des situations qu'on ne sait pas gérer autrement (frustration, manques, peurs, etc.).

Le journaliste britannique Johann Hari, lors d'une interview au journal El Confidencial a dit à propos de son livre: "Le docteur Bruce Alexander m'a expliqué que la théorie de la dépendance que nous considérons correcte provient d'une série d'expériences réalisées au XXé siècle. C'est simple. On prend un rat, on le met dans une cage où il y a deux récipients d'eau. L'un contient de l'eau, l'autre de l'eau avec de l'héroïne ou de la cocaïne. Le rat ira probablement boire au récipient contenant l'eau avec de la drogue mais dans presque tous les cas, une overdose entraînera sa mort rapide. Voilà notre théorie de la dépendance.

Dans les années '70, le professeur Alexander a reconsidéré ces expériences et il a conclu que le rat n'avait rien d'autre à faire que de se droguer. C'est ainsi qu'il a construit une autre cage qu'il a appelée Rat Park. C'était le paradis des rats. On leur donnait de bons aliments, des boules de couleurs et de nombreux amis avec lesquels ils pouvaient avoir des relations sexuelles à tout moment. D'un côté se trouvaient les deux récipients d'eau et voilà le plus fascinant. Au Rat Park, les rats n'aimaient pas l'eau contenant de la drogue. Ils en buvaient rarement et pas d'une manière compulsive et aucun d'entre eux n'a souffert d'overdose. Cette expérience expliquerait que la cause de la dépendance n'est pas uniquement la drogue mais aussi celle d'un sentiment d'isolement et de déconnexion chez le toxicomane. Ce n'est pas la drogue, c'est ta cage".

http://www.elconfidencial.com/alma-corazon-vida/2015-06-15/johann-hari-drogas-heroina-tras-el-grito_879957/

 

Lorsqu'on découvre qu'on peut être plus heureux sans drogues qu'avec, l'abstinence résulte beaucoup plus facile à consolider. Les toxicomanes heureux n'existent pas; les gens heureux n'ont pas besoin de se droguer.


Si vous avez besoin de plus amples renseignements au sujet de nos traitements et thérapies personnels, n'hésitez pas à prendre contact au:​

Tel.: (+34) 872 213 970
info@masferriol.com